ILLKIRCH / Ecoquartier Le Corbusier

ILLKIRCH / Ecoquartier Le Corbusier

Conquérir par le vivant / Conquérir sans détruire
L’actuel usage du sol – la monoculture – se caractérise par une sévère pauvreté écologique. La conquête par l’urbain permet l’introduction d’une nature résolument vivante, diversifiée et riche sur le site. Aménager doit être synonyme de conservation et d’amélioration des sols vivants. Ce projet propose ici une autre vision de la ville : la ville comme support d’écosystèmes, la ville qui dessine la trame éco-systémique d’un territoire, la ville qui crée des espaces sources de biodiversité.

LONDRES / Parc Olympique Sud

LONDRES / Parc Olympique Sud

Après les Jeux Olympiques de Londres 2012, les espaces autour du Stade Olympique devaient être transformés en parc public tout en continuant à accueillir des événements majeurs et encourager des activités de toute sorte: loisirs, culturels, sportifs…
Le lieu est insolite par les différentes mesures d’échelles ressenties  :
– l’échelle démesurée des icônes Olympique dans un paysage immensément plat, le ‘Olympic Field’ du monde au-dessus, ouvert au ciel et au temps
– l’échelle beaucoup plus humaine des vallées creusées, ‘The Worlds Below’, richement plantées et à caractère variable
Entre ces deux mondes se situe ‘The Edge’, lieu investi par une programmation sportive et culturelle active, qui accentue la disproportion entre  les deux espaces. Ces lieux d’accroches, espace où les activités et équipements se concentrent, sont également l’emplacement investi par les grands événements. Une bande active avoisinante accueille des activités  variées : théâtre de rue, cours de danse, cafés et kiosques, marionnettes, jeux d’enfants, location vélos, pédalos, jongleurs, yoga…

HAMBOURG / Littoral urbain

HAMBOURG / Littoral urbain

Des cartes historiques montrent la qualité du paysage forgé par la marée : des couches horizontales de paysage domestiqué qui se superposent et se chevauchent depuis des centaines d´années. L´impact du fleuve l´Elbe s´est diminué au cours des années pour céder la place aux terres agricoles et aux agglomérations. Protégés par les digues, les hommes vivent aujourd´hui sans lien direct avec la dynamique et la force créatrice de l´eau. Avec un nouveau regard sur ce paysage maritime, l´histoire de cet espace en mouvement perpétuel peut être poursuivie.

Depuis presque 50 ans, une partie du fleuve, la Süderelbe, n´est plus soumise à l´influence des marées. On y trouve pourtant tous les éléments caractéristiques du paysage maritime sous forme comprimée ce qui permet à la zone de devenir un laboratoire pour l´ensemble de l´estuaire. Et c´est le paysage culturel même qui fournit les moyens de son aménagement : alluvions et déplacement comme principe de base, la recherche et le changement des lignes et des couches existantes comme outils d´aménagement.

BOULOGNE-BILLANCOURT / Parc de Billancourt

BOULOGNE-BILLANCOURT / Parc de Billancourt

Paysage d’eau, de gravières, d’îles et de marais la nature donnée à vivre est celle d’une boire soumise aux aléas de l’eau alors que les rives en balcon à l’image d’une darse, s’inclinent en autant de plans nécessaires aux fonctions.
Il s’agit de réinventer le parc paysager du 19e siècle où les paysages sont donnés à voir et d’insuffler à ces paysages la part d’incertitude et de variations liées aux éléments naturels. Certains milieux revêtent un caractère pérenne, d’autres, de nature réversible, subissent des transformations continues liées aux variations du niveau d’eau qui redéfinit régulièrement la configuration du jardin.
Le parc offre une nature libre aux transitions floues dont l’étendue est perçue dans la continuité de la Seine.