SHANGHAI / The Magic Box

SHANGHAI / The Magic Box

Le projet situé à Shanghai au bord du Huang Pu a pour objectif la requalification de 24 km de berge jalonné par 24 phares signalisant la présence du fleuve. La réconciliation de l’échelle métropolitaine à celle de l’individu s’incarne par la mise en place de deux scènes programmables.

La scène haute, qualifiée de nuage ou de lanterne, située entre 15 et 18 m de haut rythme la lisibilité de l’ensemble des totems le long du fleuve à la manière des light boat. Cette apparition est matérialisée par une structure tridimensionnelle composée de tubes métalliques combinés d’un système d’éclairage projetant des faisceaux lumineux programmable suivant le moment.

La scène basse correspond à un enjeu local grâce à l’intégration de programmes invitant les habitants à utiliser l’espace public. Un amphithéâtre, un restaurant, une expérience artistique, un mur d’escalade, sont autant de surprises mise en scène par un volume de 6 x 6 x 10 m de haut suspendu au-dessus du sol.
Les quatre phares développés à l’agence sont conçus en structure métallique, ayant comme constance la forme et la partie haute. La matérialité du volume suspendu évolue suivant le programme et le lieu.

La scène de l’amphithéâtre est abritée par un volume en corten en référence au vocabulaire naval.
Le restaurant prend sa place sous un volume fait de tôle en cuivre s’oxydant au rythme du temps.
Les passants peuvent s’allonger sur des chaises longues et contempler l’intérieur d’un volume en verre réfléchissant, véritable mise en abîme.
Le mur d’escalade se défini comme une sculpture logée au sein d’un volume réalisé en résille métallique.

Heidelberg Bahnstadt – ilôt d´habitation Z4

Sur le site de l´ancien gare de marchandise de Heidelberg, un projet de conversion écologique est actuellement en plein évolution.

L´ilôt Z4 se constitue essentiellement de logements complétés par quelques commerces et bureaux. Les volumes différenciés de la construction permettent la création d´ espaces de qualité dans la cour intérieure où des zones publiques et semi-publiques se jouxtent. Ses zones sont définies par un même concept d´aménagement qui prévoit des arbres fruitiers, des plantations de plantes vivaces, de graminées, du mobilier en bois et un revêtement de sol en pierre naturelle.

Quatre passages s´ouvrent dans la cour. Au croisement des chemins, une boîte à livres est proposée pour intensifier la convivialité. Au sud de la cour, un jardin commun permet aux locataires de s´approprier les espaces. Un bosquet d´arbres crée une ambiance agréable d´ombre et de lumière. Des arbres fruitiers en espaliers couvrent les façades sur cour des magasins du rez-de-chaussée.

Grâce aux toitures végétalisées, un paysage vert s´étend sur l´ensemble des toits. Aux niveaux supérieurs, la végétation se compose de sédums et d´herbes. Là, où elle est visible, des plantes florissantes sont proposées qui attirent en même temps papillons et abeilles.

 

KREMLIN-BICÊTRE / Parc urbain

KREMLIN-BICÊTRE / Parc urbain

Place-Parc au Coeur de la commune du Kremlin-Bicêtre, le Parc Urbain s’insère dans le projet du Ruban Vert de liaison verte à l’échelle intercommunale. Il redonne aux habitants un espace de respiration totalement ouvert et public, à l’interconnexion des flux de la ville : métro, hôpital, axes départementaux, écoles, résidences.

Le mail planté existant, la place du marché et les résidus d’espaces verts sont requalifiés grâce à un jeux de nivellement qui reconnecte les espaces et ouvre les possibilités d’usages.  L’appropriation de l’espace est encouragé par la multiplication des surfaces et des équipements : grande pelouse pour événements et bains de soleils, mobilier de repos, kiosque culturel et aire de jeux pour l’agrément, place minérale pour la vie urbaine.

Karlsruhe / KIT Campus Sud / espaces extérieurs

espaces extérieurs des bâtiments universitaires

Des nouvelles fonctions dans un contexte historique

Les deux nouveaux bâtiments universitaires se trouvent à l´intersection de deux axes urbains imports et à la lisière entre la zone boisée du campus et sa partie construite de caractère urbain, complexe et hétérogène. Le projet répond à cette situation en intégrant les nouveaux bâtiments dans un concept général.

Des formes non-bâties – la bordure de gazon comme élément de conception

L´ouverture du terrain vers le forum du campus fait penser à une clairière. L´espace extérieur encadre les architectures hétérogènes tout en restant lui-même en arrière-plan.

La qualité d´accueil est assurée par des éléments de repos qui invitent aussi bien à s´assoir pendant les pauses qu´à y travailler en petit groupe ou sur ordinateur portable. Ces éléments en forme d´étoiles sont repartis sur l´ensemble du terrain pour offrir des vues et des atmosphères différentes tout en créant un lien entre l´existant et le nouveau.

 

 

Centre d´activité Aumattstraße Baden-Baden

Inspiré par le Genius Loci, le nouveau centre d´activité prolonge le paysage urbain existant jusqu´à la rivière Oos. La disposition des volumes bâtis structurent l´espace libre et créent ainsi des zones plus ou moins ouvertes et protégées. La générosité du paysage reste intacte grâce à une diversification élaborée des hauteurs de bâtiment tout en créant un espace urbain varié.

Le projet se développe le long de l´Oos. Accompagnant la Rue d´Europe, un bâtiment horizontal s´étend jusqu´à l´axe entre les clochers des églises St. Bernard et St. Paul, des constructions indépendantes complètent la façade sud du fleuve et un cube bâti accentue l´espace en direction centre-ville.

A cheval entre ville et faubourg, les espaces verts sur les deux côtés de l´Oos reprennent l´idée paysagère de la ville de Baden-Baden : des espaces paysagers aménagés avec soin et des espaces naturels se chevauchant pour créer des espaces divers et captivants. Ce potentiel est développé tout en ouvrant des nouvelles perspectives sur la rivière. Le concept paysager est pourtant assez souple et permet une appropriation par les habitants et les promeneurs.

Par la plantation de fruitiers, un cheminement conséquent et l´installation de mobilier urbain, de nouvel espaces sont accessible et permet le développement des activités communes comme le jardinage.

Une zone n´est pas aménagée pour permettre à la nature de s´y développer. Seulement un élargissement du profil du fleuve et un aplatissement des berges est prévu pour obtenir la place nécessaire de rétention d’eau en cas de crues. De longues passerelles s´étendent dans la zone humide permettant des perspectives nouvelles sur la rivière.

Une bande verte est aménagée entre la rivière et la route B500. Un chemin la longe et permet des vues sur les berges naturelles en face et les nouveaux bâtiments. Situé dans l´axe entre les deux clochers, un nouveau pont pour piétons et cyclistes offre la possibilité de traverser la rivière.

WUHAN / Jardin

WUHAN / Jardin

Les symboliques de la culture chinoise et française se rencontrent pour créer un jardin contemporain en creux, un espace qui autorise la double expérience de la compréhension intellectuelle et culturelle tout en stimulant les sens et les émotions.

Le cœur du jardin est encaissé entre trois et quatre mètres de profondeur pour symboliser la recherche d’eau pure dans les entrailles de la terre. Les murs de gabions, liés par des briques grises en couche évoquent la stratification géologique. Cette action d’excavation, de descendre dans le sol génère aussi une verticalité tel que le lien entre la terre et le ciel encadré de l’intérieur. Le jardin, loin du bruit de fond de la ville, fermé mais calme, comme les traditionnelles cours de jardin chinois, avec l’ombre des murs et des plantations, crée un microclimat très agréable pour les étés arides de Wuhan.

Le mur de bambous translucides, puis les denses plantations de bambous créent un lieu où se balancent les ombres, un endroit labyrinthique sillonné par des sentiers de métal et de pierre en « pas japonais » qui invitent à la lenteur. Trois différents « puits de lumière » mettent en scène l’eau sous diverses formes : statiques et dynamiques. Structures tissées de bambou, ils renforcent le lien entre le ciel et la terre.

La faible lumière, le bambou et l’eau se combinent pour créer une atmosphère particulière dans le jardin en contrebas.

KARLSRUHE / Boulingrin de la Cour suprême fédérale

KARLSRUHE / Boulingrin de la Cour suprême fédérale

Tenant compte des strates historiques et des qualités existantes de l´espace, le projet prévoit un aménagement cohérent du Boulingrin qui s´inscrit dans la logique du jardin. L´esthétique de l´aménagement est claire et réduite, ce qui correspond à l´usage et à l´image représentative du tribunal. En complétant chemins et escalier manquants, le boulingrin est remis en valeur. Il devient l´élément central de l´ensemble qui le relie et le rend désormais accessible pour les visiteurs.
Partant du portail d´entrée, un chemin nouvellement aménagé mène au boulingrin, passe autour de la fontaine et remonte par un escalier en marches compactes vers le palais. Une bande fine de gazon s´étale dans l´axe principal et accompagne la vue vers la sculpture de la fontaine. Le long des talus latéraux, des chemins étroits complètent l´ensemble.
Des candelabres neufs ponctuent l´arrivée des voitures sur les lieux et intègrent en même temps l´éclairage des façades du palais. Une rangée de tilleuls prolonge visuellement l´axe de l´Amalienstraße et sépare également les zones automobiles et piétonnes.

SHANGHAI / Pavillon de la France

SHANGHAI / Pavillon de la France

Le pavillon de la France est une structure éminente et innovante, image du dynamisme et de l’art de vivre de ce pays, tant par sa forme et sa composition, que par son contenu. En réponse au thème de l’Expo 2010, il constitue une preuve de la capacité de la France à être force de propositions dans les domaines culturels et du développement durable. Le jardin du pavillon de la France constitue une redéfinition contemporaine des parterres de broderies du jardin à la française.
Dans le cadre de ce projet, le parterre vient animer la terrasse panoramique puis redescend vers le patio central et se transforme en un jardin vertical, avec une double façade du côté de la façade extérieure, liée au patio, l’uniformité, et du côté de la façade intérieure liée à l’exposition, une quarantaine d’espèces végétales différentes. Le centre du patio est occupé par une lame d’eau de deux centimètres de profondeur, animée de jets d’eau, qui peut s’escamoter pour laisser place à une vaste place intérieure pouvant accueillir des manifestations tout au long des six mois de l’exposition. Le bassin est filtré en permanence par un jardin de phytorestauration situé sur un des côtés du pavillon.

SARAGOSSE / El Portillo musée

SARAGOSSE / El Portillo musée

.

KARLSRUHE / Cour intérieure de la banque de crédit

KARLSRUHE / Cour intérieure de la banque de crédit

Le bâtiment de la Banque du Bade-Wurtemberg se situe juste en face de la place du château. Les façades donnant sur la cour intérieure carrée donnent le cadre pour un ensemble de parterres ovales dont les différentes tailles et formes composent un ensemble agité qui constitue le centre vivant de l´immeuble.
L´arrangement des parterres ressemble à un tableau soigneusement composé dont l´effet bidimensionnel augmente quand on monte les étages. La dense plantation des azalées souligne cet effet. Comme des îles, les parterres sont légèrement surélevés par rapport au sol. Ce dernier est couvert de graviers au liant polymère de la même couleur que la façade. La transition entre sol et façade est ainsi à peine perceptible, ce qui renforce encore l´effet d´ île.
Ce sont les parterres qui constituent la scène pour des plantations qui changent naturellement au cours de l´année: du printemps jusqu´à la fin de l´été, ils sont recouverts de fleurs blanches. Pour souligner le caractère homogène, chaque parterre ne comporte qu´une seule sorte d´azalées ce qui garantit en même temps différentes phases de floraison. En tout, il y a trois phases de floraison qui se succèdent. En hiver, le feuillage persistant est garant d´un élément vert.
Le tableau tracé par les parterres est souligné par des bordures en Corian®. L´allure de ce matériau, dure et rigide dans la journée, change au crépuscule et dans la nuit pour devenir translucide grâce à une illumination LED.