Expo International du Paysage 2027: le jardin d´avenir de l´Emscher

Expo International du Paysage 2027: le jardin d' avenir de l' Emscher

L´eau est le sujet central du jardin d´avenir dont le site est caractérisé par le contraste : site industriel et paysage naturel, artificiel et état pur, exploitation et nature, activité et écologie. L´intention est de montrer aux visiteurs les impacts de l´activité minière sur l’eau et le paysage en rendant visible les différentes strates.

Les trois cours d´eau existant deviennent la structure de base d´un réseau de chemins qui relie le centre-ville avec le jardin d´avenir au bord du Rhin. Sous la devise « utiliser au lieu de posséder », différents moyens de transport sont mis à la disposition autant des visiteurs que des habitants. Selon le parcours choisi, la gamme proposé va des bus autonomes, vélos où scooters électriques jusqu´au hoverboard.
En plus, trois itinéraires proposés, les loops, font le tour du patrimoine culturelle et l´héritage local existant sur le site.

Au jardin d´avenir, les paysages différents des embouchures sont complétés par des zones de plantation temporaires, les jardins-aquarelles. Ils sont reliés par une passerelle panoramique qui traverse le terrain entier tout en intégrant les vestiges industriels.

La passerelle se constitue de traverses et de plateformes en bois dont les différentes hauteurs permettent des perspectives nouvelles sur les jardins-aquarelles, les estuaires, le Rhin et l´arrière-pays du bassin de la Ruhr. Au delta de l´Emscher, le visiteur se promène directement au niveau de l´eau ce qui souligne le côté artificiel du paysage. Là, où le terrain s´est abaissé à cause de l´exploitation minière, des perchoirs ont été installés au niveau original du terrain ce qui permet de sentir et de voir l´impact de l´industrie sur le paysage.

Heidelberg Bahnstadt – ilôt d´habitation Z4

Sur le site de l´ancien gare de marchandise de Heidelberg, un projet de conversion écologique est actuellement en plein évolution.

L´ilôt Z4 se constitue essentiellement de logements complétés par quelques commerces et bureaux. Les volumes différenciés de la construction permettent la création d´ espaces de qualité dans la cour intérieure où des zones publiques et semi-publiques se jouxtent. Ses zones sont définies par un même concept d´aménagement qui prévoit des arbres fruitiers, des plantations de plantes vivaces, de graminées, du mobilier en bois et un revêtement de sol en pierre naturelle.

Quatre passages s´ouvrent dans la cour. Au croisement des chemins, une boîte à livres est proposée pour intensifier la convivialité. Au sud de la cour, un jardin commun permet aux locataires de s´approprier les espaces. Un bosquet d´arbres crée une ambiance agréable d´ombre et de lumière. Des arbres fruitiers en espaliers couvrent les façades sur cour des magasins du rez-de-chaussée.

Grâce aux toitures végétalisées, un paysage vert s´étend sur l´ensemble des toits. Aux niveaux supérieurs, la végétation se compose de sédums et d´herbes. Là, où elle est visible, des plantes florissantes sont proposées qui attirent en même temps papillons et abeilles.

 

Karlsruhe / KIT Campus Sud / espaces extérieurs

espaces extérieurs des bâtiments universitaires

Des nouvelles fonctions dans un contexte historique

Les deux nouveaux bâtiments universitaires se trouvent à l´intersection de deux axes urbains imports et à la lisière entre la zone boisée du campus et sa partie construite de caractère urbain, complexe et hétérogène. Le projet répond à cette situation en intégrant les nouveaux bâtiments dans un concept général.

Des formes non-bâties – la bordure de gazon comme élément de conception

L´ouverture du terrain vers le forum du campus fait penser à une clairière. L´espace extérieur encadre les architectures hétérogènes tout en restant lui-même en arrière-plan.

La qualité d´accueil est assurée par des éléments de repos qui invitent aussi bien à s´assoir pendant les pauses qu´à y travailler en petit groupe ou sur ordinateur portable. Ces éléments en forme d´étoiles sont repartis sur l´ensemble du terrain pour offrir des vues et des atmosphères différentes tout en créant un lien entre l´existant et le nouveau.

 

 

HAMBOURG / Elbinselquartier

Vivre dans l´estuaire

L´île de Wilhelmsbourg est située au sud du centre de Hambourg dans l´estuaire de l´Elbe et se caractérise par son port, ses grands axes d´infrastructures, quelques terres agricoles et la présence d´eau sous toutes ses formes. Dans ce biotope écologique et infrastructurel, de nouveaux espaces naturels se sont développés qui s´unissent au paysage pour devenir une véritable ville-jardin. Le paysage est le fil directeur qui intègre les niches vertes, s´emboîte dans la structure urbaine et crée des endroits idylliques dans un cadre urbain. L´atout n´est pas la proximité de Hambourg mais la qualité de vie sur place !

Le nouveau quartier renoue avec les quartiers existants et ferme la boucle autour du centre de Wilhelmsbourg. A la rencontre de deux structures, au bord d´un canal et le long de l´axe paysager venant du sud, se trouve le nouveau parc intégrant un centre de quartier. La place de quartier a des qualités paysagères et s´ouvre vers le parc et le canal. Par le biais d´un pont, on crée une nouvelle liaison pour piétons et cyclistes qui les amène directement au centre du quartier.

Au nord, le maillage urbain s´adapte à la structure fortement dense du quartier existant Reihersteig tandis que au sud, à la proximité de la zone d´activité avec son ambiance de port, les constructions sont moins dense.

Centre d´activité Aumattstraße Baden-Baden

Inspiré par le Genius Loci, le nouveau centre d´activité prolonge le paysage urbain existant jusqu´à la rivière Oos. La disposition des volumes bâtis structurent l´espace libre et créent ainsi des zones plus ou moins ouvertes et protégées. La générosité du paysage reste intacte grâce à une diversification élaborée des hauteurs de bâtiment tout en créant un espace urbain varié.

Le projet se développe le long de l´Oos. Accompagnant la Rue d´Europe, un bâtiment horizontal s´étend jusqu´à l´axe entre les clochers des églises St. Bernard et St. Paul, des constructions indépendantes complètent la façade sud du fleuve et un cube bâti accentue l´espace en direction centre-ville.

A cheval entre ville et faubourg, les espaces verts sur les deux côtés de l´Oos reprennent l´idée paysagère de la ville de Baden-Baden : des espaces paysagers aménagés avec soin et des espaces naturels se chevauchant pour créer des espaces divers et captivants. Ce potentiel est développé tout en ouvrant des nouvelles perspectives sur la rivière. Le concept paysager est pourtant assez souple et permet une appropriation par les habitants et les promeneurs.

Par la plantation de fruitiers, un cheminement conséquent et l´installation de mobilier urbain, de nouvel espaces sont accessible et permet le développement des activités communes comme le jardinage.

Une zone n´est pas aménagée pour permettre à la nature de s´y développer. Seulement un élargissement du profil du fleuve et un aplatissement des berges est prévu pour obtenir la place nécessaire de rétention d’eau en cas de crues. De longues passerelles s´étendent dans la zone humide permettant des perspectives nouvelles sur la rivière.

Une bande verte est aménagée entre la rivière et la route B500. Un chemin la longe et permet des vues sur les berges naturelles en face et les nouveaux bâtiments. Situé dans l´axe entre les deux clochers, un nouveau pont pour piétons et cyclistes offre la possibilité de traverser la rivière.

BERLIN / Campus Hertzallee

BERLIN / Campus Hertzallee

Pour densifier le tissu urbain entre la ville et les universités, l´interaction entre la Hertzallee et les campus de l´université technique (TU) et de l´Université des arts de Berlin (UdK) est renforcée.
Un « Campus Walk », accompagné d´arbres et équipé de nouveaux aménagements et fonctions, devient une zone de rencontre et de séjour. Il relie également les institutions du campus existant à celles du nouveau campus.
La zone centrale du campus est une zone verte plantée d´arbres qui offre des espaces présentant différentes qualités pour les étudiants. Elle sert en même temps de structure de base pour l´aménagement de nouvelles places et chemins toute en accentuant la liaison entre le bâtiment principal et le restaurant universitaire.

KARLSRUHE / Place du château

KARLSRUHE / Rénovation de la place du château

Entre le château et la ville, Schlossplatz – la place du château, fut au cours des siècles passés constamment remodelée, rendant une approche purement historique impossible. Plutôt que de choisir une de ces différentes périodes et formalisations, l’Agence Ter propose une interprétation contemporaine en se basant sur les aspects historiques les plus marquants qui nous paraissent aujourd’hui encore judicieux et acceptables.
Un seuil à l’articulation entre ville et la place du Château est créé par un vaste espace s’ouvrant vers le parterre situé en léger contre-bas par un escalier tout en longueur entre les deux bosquets.
Les sculptures jusque-là difficilement perceptibles parce qu’insérées dans les bosquets sont mises en avant et encadrent le parterre central. Ce dernier, transposant une figure classique dans un vocabulaire contemporain, est composé de champs engazonnés légèrement surélevés par des bords métalliques ; il est strié transversalement de lignes d’eau venant pointer les sculptures qui s’y reflètent ainsi que les frondaisons des arbres.
Le dénivelé entre le parterre et les bosquets est matérialisé par une limite épaisse constituée d’un mur et d’une haie dans laquelle vient s’insérer du mobilier.
L’éclairage est minimaliste et rasant au sein du parterre ou autour de l’escalier principal, alors que des mats viennent s’insérer entre les arbres pour éclairer les bosquets.

KARLSRUHE / Boulingrin de la Cour suprême fédérale

KARLSRUHE / Boulingrin de la Cour suprême fédérale

Tenant compte des strates historiques et des qualités existantes de l´espace, le projet prévoit un aménagement cohérent du Boulingrin qui s´inscrit dans la logique du jardin. L´esthétique de l´aménagement est claire et réduite, ce qui correspond à l´usage et à l´image représentative du tribunal. En complétant chemins et escalier manquants, le boulingrin est remis en valeur. Il devient l´élément central de l´ensemble qui le relie et le rend désormais accessible pour les visiteurs.
Partant du portail d´entrée, un chemin nouvellement aménagé mène au boulingrin, passe autour de la fontaine et remonte par un escalier en marches compactes vers le palais. Une bande fine de gazon s´étale dans l´axe principal et accompagne la vue vers la sculpture de la fontaine. Le long des talus latéraux, des chemins étroits complètent l´ensemble.
Des candelabres neufs ponctuent l´arrivée des voitures sur les lieux et intègrent en même temps l´éclairage des façades du palais. Une rangée de tilleuls prolonge visuellement l´axe de l´Amalienstraße et sépare également les zones automobiles et piétonnes.

HAMBOURG / expo internationale d’architecture 2013

HAMBOURG / expo internationale d´architecture 2013

Située au Sud d’Hambourg, à proximité directe du centre de la ville, l’île d’Elbe est un secteur industriel en pleine mutation. L’IBA (Exposition Internationale d´Architecture) est l’occasion unique pour ce secteur de se redévelopper selon des principes urbains innovants. Le projet comporte au total la transformation de l’île sur près de 227 ha, mais ce sont avant tout le parc et l’exposition d’architecture de l’IBA qui seront les moteurs de son évolution. Le quartier s’organise autour d’un système de voie navigable reliant les branches Nord et Sud de l’Elbe. Basées sur un réseau existant de canaux, ces voies navigables sont étendues et conçues afin de générer un cadre favorable à l’implantation de nouvelles typologies. Différents modes d’habiter sont explorés, que ce soit près de l’eau ou bien sur l’eau, le tout guidé par des principes forts de soutenabilité. Le concours lancé en 2008 a été remporté par l’Agence TER et Jo Coenen, l’exposition de l’IBA ouvrira ses portes au public en 2013.

BERLIN / RECONVERSION DE L´AEROPORT DE TEGEL

BERLIN / Reconversion de l´aéroport de Tegel

C´est principalement l´étendue du terrain de l´aéroport qui caractérise le paysage de Tegel. Il constitue le plus grand espace naturel de tout Berlin. L´ aéroport est en majeure partie encadré par la forêt Jungfernheide dont le peuplement forestier a été depuis longtemps l´élément distinctif de ce paysage.
Ces deux éléments caractéristiques sont complétés par les vestiges de l´utilisation aéroportuaire qui incluent aussi bien les vestiges bâtis (pistes et terminal) que les biotopes existants et à protéger sur le terrain d´aviation.
D´une manière sensible et durable, le projet renforce les qualités existantes du lieu tout en reliant le terrain aux espaces naturels alentours et à l´armature urbaine.
Ce projet répond à deux objectifs de développement principaux : le renforcement de l´aspect paysager et la création d´un parc d´activité économique et technologique. Ces deux objectifs, temporairement indépendant l´un de l´autre, seront par la suite développés en parallèle.