Les symboliques de la culture chinoise et française se rencontrent pour créer un jardin contemporain en creux, un espace qui autorise la double expérience de la compréhension intellectuelle et culturelle tout en stimulant les sens et les émotions.

Le cœur du jardin est encaissé entre trois et quatre mètres de profondeur pour symboliser la recherche d’eau pure dans les entrailles de la terre. Les murs de gabions, liés par des briques grises en couche évoquent la stratification géologique. Cette action d’excavation, de descendre dans le sol génère aussi une verticalité tel que le lien entre la terre et le ciel encadré de l’intérieur. Le jardin, loin du bruit de fond de la ville, fermé mais calme, comme les traditionnelles cours de jardin chinois, avec l’ombre des murs et des plantations, crée un microclimat très agréable pour les étés arides de Wuhan.

Le mur de bambous translucides, puis les denses plantations de bambous créent un lieu où se balancent les ombres, un endroit labyrinthique sillonné par des sentiers de métal et de pierre en « pas japonais » qui invitent à la lenteur. Trois différents « puits de lumière » mettent en scène l’eau sous diverses formes : statiques et dynamiques. Structures tissées de bambou, ils renforcent le lien entre le ciel et la terre.

La faible lumière, le bambou et l’eau se combinent pour créer une atmosphère particulière dans le jardin en contrebas.

  • Programme / Projet : WUHAN / Jardin
  • Client : 10th international garden exhibition of China
  • Maîtrise d'oeuvre : Agence Ter
  • Budget : 2,6 M €
  • Surface : 2000 m²
  • Calendrier : 2014 – 2015
  • Lieu : Wuhan, Chine
+

WUHAN / Jardin