Articuler entre eux les espaces dédiés au séjour et ceux destinés au déplacement constitue la ligne directrice du projet et la nécessité d’un aménagement de qualité de part et d’autre du périphérique, afin de relier Paris et les communes riveraines dans un seul et unique territoire urbain. Afin de faire coexister le périphérique avec les espaces à vivre avoisinants, les paysagistes installent une forêt linéaire sur ses bords. Cette épaisseur verte englobe l’ouvrage infrastructurel et offre aux habitants du quartier une forêt humide accessible, tout en gérant les eaux pluviales des nouvelles constructions. En franchissant le périphérique, ce parc raccorde le territoire parisien avec celui de la banlieue. Il offre un parcours diversifié reliant le parc de La Villette, la forêt linéaire, l’allée des monuments, le chemin de traverse avec le centre historique de Saint-Denis. Aménagé comme un espace calme et confortable, au tempo mesuré par le lent déplacement des péniches, il induit un contraste au mouvement frénétique du périphérique : il devient un véritable éloge de la lenteur.

  • Programme / Projet : PARIS NORD-EST / La forêt linéaire
  • Client : Ville de Paris
  • Maîtrise d'oeuvre : Agenceter + Dusapin-Leclercq Architectes-Urbanistes (mandataire)
  • Surface : 200 ha
  • Calendrier : 2003-2011
  • Lieu : Paris, France
+

PARIS NORD-EST / La forêt linéaire