Pour préparer l’Exposition universelle de 2008, la ville de Saragosse lance plusieurs concours d’architecture et de paysage, afin d’aménager le site de l’expo lui-même, situé dans une boucle de l’Èbre, et afin de redéfinir les espaces urbains qui le relient au centre-ville très construit et dépourvu de lieux d’agrément et de détente dans un cadre vert. Les paysagistes de l’Agence Ter remportent le concours voué à l’axe de liaison entre la nouvelle gare du train à grande vitesse AVE et le site de l’expo, jusqu’alors non réalisé – un parc sur un terrain étroit bordé de grandes infrastructures et d’un bâti dense et hétérogène. S’il a pour vocation de créer un nouvel espace de nature, confortable et inédit, le parc pose aussi la question de la manière de mettre en relation le réel avec le virtuel, le lieu lui-même avec son amplification numérique, les sensations de l’espace matériel avec celles de l’espace immatériel – il se veut tout un champ d’expérimentation digitale. Partout se mélangent les éléments de nature avec les éléments hightech du numérique, dans une composition flexible où les lisières naturelles ou construites sont les outils de basculement entre ces deux espaces. Ce sont les visiteurs qui deviennent les acteurs du parc, libres de se livrer aux plaisirs d’expérimentation à partir des supports donnés, les éléments structurants du paysage, qui ne sont rien d’autre qu’une œuvre ouverte se complétant par l’interactivité avec le digital pour former le nouvel espace composite d’une réalité augmentée.

  • Programme / Projet : SARAGOSSE / Parc Milla-Digital
  • Client : Ville de Saragosse + Saragosse ZAV
  • Maîtrise d'oeuvre : Agenceter (mandataire) + Colomer Dumont architects + Procam ingénierie
  • Surface : 24 ha
  • Calendrier : 2006, lauréat
  • Lieu : Saragosse, Espagne
+

SARAGOSSE / Parc Milla-Digital