La consultation internationale « Le Grand Pari(s) de l’agglomération parisienne » engagée par l’État et les collectivités en 2008-2009 a interrogé le fonctionnement de la métropole à l’échelle de l’Ile-de-France et permis de tracer des pistes, de définir un canevas, d’esquisser des scénarios post-Kyoto. Le contexte actuel, les concrétisations aujourd’hui à l’œuvre modifient la donne et nécessitent d’instruire à nouveau le débat et de tracer de nouvelles perspectives.
Notre étude porte sur les potentialités de densification et d’urbanisation des fonciers disponibles en bordure des infrastructures fluviales, ferroviaires ou autoroutières et dans les zones d’activités commerciales, dans un premier temps et sur l’expérimentation de stratégies d’implantation de programmes de logements collectifs dans un deuxième temps.
Réfléchir « en grand » permet d’aborder la question des friches notamment dans un nouveau rapport au territoire. Mis bout à bout, ces espaces délaissés redessinent de nouveaux paysages et offrent de nouvelles potentialités d’usage et de biodiversité. Ils fabriquent des continuités de situations de nature qui interfèrent avec d’autres situations paysagères. Les délaissés urbains petits et moyens renforcent une minéralité exacerbée de la ville et renvoient souvent une image négative de la qualité de vie. A cette échelle, la transformation paysagère vient accompagner des usages existants : pockets garden pour attendre les transports en communs, à proximité des lieux de scolarisation. Ces lieux se déclinent en fonction de la typologie de public qui les fréquente : jeunes, public en transit, riverains.

  • Programme / Projet : ILE DE FRANCE / Grand Paris / Pour une métropole durable
  • Client : Atelier International du Grand Paris
  • Maîtrise d'oeuvre : FGP(u)- Philippe Gazeau + Agence Ter + Ronan et Erwan Bourroulec + Normal Studio + Michel Houellebecq + AEU + BRLi + Transitec
  • Calendrier : 2012
  • Lieu : Ile-de-France, France
+

ILE DE FRANCE / Grand Paris / Pour une métropole durable