Le site comprenant les bâtiments de la mine de Zollverein ayant été classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 2001, l’établissement public de développement (EGZ) reconnaît la nécessité d’élaborer un master plan pour ce lieu gigantesque en voie de reconversion en quartier culturel et d’affaires.
Les paysagistes de l’Agence Ter définissent un plan directeur des espaces libres. Ceux-ci révisent la nette séparation historique entre la mine et les quartiers d’habitation avoisinants, en installant un « ruban de développement » perméable, flexible et en mouvement autour du noyau central du site qui, lui, est stable, intouchable et comportant tous les monuments à conserver.
Pour permettre d’expérimenter ces terrains opposés à partir d’une interface, les paysagistes ceignent l’ensemble classé d’une promenade circulaire «Ringpromenad » fédérant vues, accès, lieux de rencontre et activités tout en employant un langage formel différent de celui du site historique.
Trois éléments sont réalisés par l’Agence Ter : le parking de l’entrée sud, la place des fêtes multifonctionnelle devant la laverie de houille, l’actuel musée de la Ruhr et le chemin installé sur une digue reliant le musée au parc Rückriem. Ces trois espaces libres témoignent de la nouvelle vocation du site : on se sent attiré par l’accès facile, l’étendue et la simplicité des détails, par la légèreté du contact et par une atmosphère ludique inconnue à l’époque.

  • Programme / Projet : ESSEN / La mine de Zollverein
  • Client : EGZ
  • Maîtrise d'oeuvre : Agence Ter (mandataire) + OMA + Heinrich Böll
  • Surface : 100 ha (master plan), place (1,3 ha), parking (1,7 ha)
  • Calendrier : 2006 - 2007
  • Lieu : Essen, Allemagne
+

ESSEN / La mine de Zollverein