Le concours « imaginer le prolongement sud de l’axe central de Pékin » organisé par le Bureau des Territoires de Pékin, la mairie de Fengtai et la mairie de Dongcheng vise à définir une stratégie d’aménagement pour le sud de la capitale en respectant son système axial original. L’axe central de Pékin, vieux de 800 ans a historiquement guidé le développement de la ville. Ces dernières décennies, la croissance urbaine a fait sortir la ville de ses limites historiques, au-delà de l’axe établi. Le prolongement de l’axe a plusieurs grands objectifs. Il doit organiser un développement urbain raisonné jusqu’au nouvel aéroport international sud, poser les bases d’un nouvel urbanisme écologique en vue de tendre vers une nouvelle civilisation écologique et proposer une intégration de la partie historique de l’axe dans le développement moderne de la métropole pour la constitution du dossier d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO. La proposition de l’équipe s’est formulée autour de la redéfinition de l’axe comme un espace public modulable, un axe de lecture de la culture locale et une succession de portes et de places structurante pour les nouveaux quartiers. Au sud, le projet propose de marquer une nouvelle limite urbaine entre ville dense et ville périphérique par la création d’une nouvelle porte d’entrée dans la capitale. Ce nouveau seuil est marqué par un parc de 900 ha qui propose une mise en scène de la nature et de la ville. Le dessin de la nouvelle ville s’appuie sur les traces historiques locales, le grand parc impérial (Nanyuan) et sa route d’accès originelle.

  • Programme / Projet : BEIJING / Axe Sud
  • Client : Bureau des Territoires de Pékin, Mairie de Fengtai, Mairie de Dongcheng
  • Maîtrise d'oeuvre : Tondji (mandataire) + Agence Ter + AND Architecture
  • Surface : 740 ha
  • Calendrier : 2018
  • Lieu : Beijing, Chine
+

BEIJING / Axe Sud