Située à l’intersection des grands axes barcelonais  (Gran Vià, Diagonal et Meridiana) mis en place par Idelfons Cerdà, la Place des Gloires Catalanes a fait l’objet d’un concours international remporté par l’Agence Ter. Le projet lauréat, appelé Canopia Urbana est une stratégie qui vise trois objectifs principaux :

En premier inventer un écosystème urbain qui hybride ville  et nature.

En second, mettre dans une relation synergique le sous-sol, le sol de la ville et les horizons métropolitains. Constitutive de l’hybridité, cette relation verticale implique autant le milieu naturel que l’homme.

Enfin, en troisième, il s’agit d’offrir un espace capable de remplir  dans un même espace les fonctions dédiées à une place et celles dédiées à un parc.

Glories, par sa situation au croisement des grands tracés d’Idelfons Cerdà, par ses dimensions (environ 20 hectares) et par son statut d’un espace en attente d’une vocation métropolitaine supérieure, est l’opportunité unique pour développer cette stratégie.

Le premier acte de cette stratégie consiste à parfaire le caractère continu du sol. Sans rupture avec les quartiers environnants, ce sol continu se déploie tel un plan libre pratiquement horizontal, il autorise tous les transits, il est capable d’une  polyvalence maximale.

Le deuxième acte  vise à restaurer les échanges naturels entre ciel et sous-sol, en déminéralisant  et en fertilisant la surface actuelle largement imperméable et stérile. Cet acte permet les échanges hydriques et biologiques verticaux comme horizontaux, conditions premières pour permettre l’émergence d’un espace vivant, biodiverse et capable d’agir comme un puissant régulateur climatique.

Le troisième acte propose de mettre en place une canopée végétale. Inscrite dans l’épaisseur du «vélum construit» du Barcelone de Cerdà (vingt-huit mètres), cette canopée articule les axes verts et civiques de l’est de Barcelone (Sagrera-ciutadella, Carretera de ribes-Clot, Rec comtal  et diagonal). Ample, elle agit comme un puissant connecteur écologique et régulateur climatique.

Le quatrième acte correspond à un dispositif d’intensification qui s’exprime par une constellation de «nodes» ponctuant l’espace du parc. «nodes» verticaux, intensificateurs de biodiversité en connexion avec la canopée, «nodes» verticaux mettant en relation le sous-sol infrastructurel et le sol urbain (jardi d’immersio- sortidas metro) ou le sol et le skyline métropolitain (node skywalker) et enfin «macro-nodes» correspondant à des programmes et usage spécifiques potentiellement clos.

Enfin l’achèvement de la diagonale comme axe majeur est l’acte ultime de cette stratégie.

  • Programme / Projet : BARCELONE / Plaça de les Gloriès
  • Client : Ville de Barcelone + Barcelona d'Infraestructures Municipals SA
  • Maîtrise d'oeuvre : Agence Ter Paysagistes-Urbanistes (mandataire), Ana Coello de Llobet architecte & Paysagiste, JG INGENIEROS Factors de Paisatge / Manuel Colominas, Estudi Xavier Mayor, Frances Xairo associats SL
  • Surface : 15 ha
  • Calendrier : 2014 - 2021
  • Montant travaux : 35 M€ HT (parc)
  • Lieu : Barcelone, Espagne
+

BARCELONE / Plaça de les Glories « CANOPIA URBANA »