Développé sur 16 hectares et doté d’une large façade urbaine sur la Seine, le parc d’affaires est desservi par la gare RER C Les Grésillons qui sera connectée à la future gare du Grand Paris Express. Un écoquartier y est projeté sur un premier schéma établi par Christian Devillers puis repris et conduit par l’Agence Ter au départ de celui-ci en tant qu’urbaniste et paysagiste coordinateur de la ZAC.
La stratification urbaine et paysagère est le principe majeur de l’aménagement des espaces publics et des lots bâtis. Trois strates majeures sont imaginées :
– la strate «résiliente», celle du sol unitaire et poreux en lien avec le fleuve utilisant le langage de l’eau pour retrouver un sol fertile (stockage en continu le long des mails et des voies, noues, parc réservoir) ;
– les strates productives, les terrasses intermédiaires nichées dans les étages installant des principes d’agriculture urbaine ;
– la strate de biodiversité couronnant les émergences, des belvédères boisés. Un nouveau skyline fait de haltes pour les espèces migrantes.
L’espace public, vu comme le réceptacle privilégié de la mixité fonctionnelle, joue un rôle clé dans l’évolution de l’image de ce nouveau pôle de mixité urbaine, secteur de mutations territoriales importantes.

  • Programme / Projet : ASNIERES-SUR-SEINE / ZAC du Parc d'Affaires
  • Client : Citallios
  • Maîtrise d'oeuvre : Agence Ter (mandataire) + Ingerop/ Urban Water + 2Ei/ Eiffage aménagement-promoteurs-architectes
  • Budget : 18 M€ HT
  • Surface : 16 ha
  • Calendrier : 2013-2024
  • Lieu : Asnières-sur-Seine, France
+

ASNIERES-SUR-SEINE / ZAC du Parc d’Affaires